La rénovation électrique est-elle nécessaire avant de vendre un bien immobilier ?

L’installation électrique est un élément sensible lors de l’achat d’un bien immobilier. Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un local à usage professionnel, il est important d’être dans un environnement sain et sans risque. Pour s’assurer de disposer d’une installation optimale, il est important de prendre l’avis d’un professionnel. On se demande alors si la rénovation de l’installation électrique d’un bien immobilier est nécessaire pour sa vente.

Vérifier la conformité de l’installation électrique

Il est important de disposer d’une installation électrique qui répond aux exigences en vigueur. Cela assure d’une part la sécurité de celui qui l’occupe et de celle de ses proches, et d’autre part le bon déroulement de ses activités. En effet, une installation conforme écarte ou plutôt réduit les risques d’électrocution et d’incendie. Lors de l’achat d’un bien immobilier, il est conseillé à l’acheteur de faire particulièrement attention aux détails relatifs à l’installation électrique. Pour le vendeur par contre, la vérification de l’installation électrique du bien proposé est une obligation. Dans ce sens, un document sur le diagnostic de l’installation doit être transmis à celui qui reçoit le bien immobilier.

Lorsque la non-conformité de l’installation est avérée, le vendeur n’est pas dans l’obligation d’y remédier. La responsabilité de la mise en conformité revient à l’acheteur puisqu’il est amené à utiliser les locaux. Il est tenu de faire les travaux de rénovation dans un délai de dix-huit (18) mois après l’acquisition.

Faire appel à un professionnel pour la mise en conformité

L’installation électrique d’un local est sa source d’alimentation. Il est nécessaire de la rendre conforme en tout point de vue à la réglementation. Cette mise en conformité qui a pour but d’assurer la sécurité de tous doit être faite par un professionnel. Elle peut être faite par un vendeur de bonne foi avant l’opération de cession. Mais en cas d’acquisition d’un bien non conforme, la rénovation devient une obligation à la charge de l’acquéreur. La rénovation requiert les services d’un professionnel : l’électricien.

L’électricien est une personne formée et qualifiée dans la prise en charge des problèmes liés à l’installation électrique. Il est entièrement compétent et sera en mesure de vous aider de la meilleure façon qui soit. L’électricien est parfaitement outillé pour vous conseiller lors du choix des appareils électriques et pour un branchement adéquat pour économiser de l’énergie.

Essayer de faire les travaux de rénovation par vous-même constitue une énorme erreur en ce sens que vous avez toutes les chances de mal les faire. En voulant réparer les irrégularités, vous pouvez créer d’autres dommages, et donc mettre la vie de votre entourage en danger.

Profiter d’une installation électrique conforme

Une bonne installation électrique est importante pour tout bâtiment, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un bureau. Elle assure la sécurité des personnes et des biens et une non-conformité constitue un facteur de risque sérieux. La rénovation des installations non conformes doit être faite par un professionnel et suivant des règles préétablies. En effet, la norme prévoit l’obligation de rénover les appareils électriques qui ne respectent pas la norme NF C15-100. La rénovation, qui doit être faite par un professionnel peut donner lieu à une réfection complète du système électrique du local. Dans ce cas, pourquoi ne pas optimiser tous les appareils et branchements et les rendre conformes à vos besoins ?

Il est important de rappeler qu’une bonne installation électrique est gage d’un environnement sain. Lors de l’acquisition d’un bien immobilier, le vendeur doit procéder à la vérification complète du système électrique et transmettre le résultat à l’acheteur. Cependant, une fois le diagnostic établi et transmis à l’acheteur, ce dernier est tenu de rendre une mauvaise installation conforme à la réglementation. La rénovation d’un bien avant la vente n’est donc pas nécessaire, mais bien conseillée. Elle est à la charge de l’acheteur et non du vendeur.